...LES 2 CHAPELLES.........................SYNO.........
Au coeur de l'action :

Au niveau orientation, le parcours présente quelques points délicats par le fourmillement occasionnel de chemins. Mais à la deuxième fois, il se fait les yeux fermés....

Le tracteur et le boubi se retrouvent sur le parking de l'école de Villemolaque pour partir à l'assaut des collines.
Nous traversons le village par les rues étroites afin de tomber sur la petite route de Tresseres tirant plein sud. Nous la quittons bien vite pour le premier chemin sur la gauche descendant sous les chènes. Aprés avoir traverser un rec le chemin longe les vignes et les arbres, il faut pour cela rester toujours sur la droite. Le chemin rejoint ainsi à nouveau la petite route. Juste en face, en légère montée un chemin plus ou moins tracé en fonction de la végétation, grimpe la colline entres les vignes pour au point haut quitter les ceps pour rejoindre un chemin plus important. Belle vue sur le Canigou et les villages ! Le chemin file droit, prend une option un peu plus sur la gauche pour descendre recto et aprés avoir virer à droite passe le ruisseau pour ressortir au pied du Monastir del Camp. Nous quittons ce lieu protégé en prenant le petit chemin sur la gauche longeant la petite vigne en bord de route. Une fois au bord de celle ci, une croix de fer marque le petit passage terreux évitant le goudron.

La bonne piste en descente sur la gauche arrive à un croisement. Nous suivons par la droite puis toujours tout droit afin de gagner le village de Passa. Une fois sur la rue principale nous suivons la direction de l'église - la poste. En haut de la montée, entre deux maisons, dont une porte le numéro 1, nous repérons un chemin en descente. Au pied de celle ci, nous suivons l'option la plus à droite qui semble s'engouffrer dans le lit d'un ruisseau en contrebas des vignes. Ce goulet au sol sablonneux, souvent couvert de végétation débouche droit sur la départementale de Fourques. Nous remontons celle ci sur la gauche pour arriver à une piste sur la gauche. Le chemin monte légèrement sous les arbres puis rejoint un grand croisement. La piste de droite permet de passer un nouveau rec puis remonte pour sortir sur une toute petite route. Dix mètres sur la droite et nous quittons le bitume pour le chemin de vigne face à nous, descendant encore une fois vers un ravin. Aprés être sortis de celui ci nous regagnons une autre pette route avec face à nous le village de Fourques.

Nous empruntons la route par la droite afin d'entrer dans le bourg. Aprés le passage d'un ravin, dans le lotissement nous prenons le chemin de terre sur la gauche entre deux maisons. Celui ci permet une visite des belles villas du quartier et rejoint la route de la chappelle Sant Sebastia. En remontant le bitume par la gauche nous pouvons admirer la rusticité touchante de cette chapelle romane.

Intermède bitumeux : la petite route, autrefois en terre, serpente entre les collines pour grimper rejoindre une jumelle qui sur la droite trace en direction de la foret du Réart.

Quand la route arrive à l'orée des premiers accacias et pins, (panneau foret du Réart), nous quittons le goudron juste aprés le bosquet de pins pour longer une parcelle de terre sur la gauche. Un petit sentier épineux passe devant un autre panneau et pénètre sous les arbres. Des zigs, des zags, quelques griffures et la sente tombe sur une belle piste. Nous virons à droite pour sillonner dans la forêt. D'un coup le paysage passe du vignoble à une sensation de montagne assez bluffante ! Nous débouchons sur le bitume, glissons quelques mètres sur la gauche pour le quitter aussitôt pour la piste de gauche. Elle s'enfonce à nouveau dans la foret, vire à gauche pour passer le ravaner puis grimpe d'un coup sec. Et là le paysage change une nouvelle fois pour prendre des allures de petit colorado avec ses dentelles d'érosion et ses canyons sculptés par la force de l'eau et du vent. Petit rappel : on est toujours à quelques encablures de Perpignan..........nous n'avons pas pris l'avion !!!!

Au point haut, nous laissons une piste sur la droite puis une sur la gauche pour prendre la piste suivante sur la droite s'insinuant cette fois sous une jungle de mimosas. La texture du sol, le léger faux plat montant, les virages relevés incitent à l'accélération... En pleine floraison, au plaisir du ride s'ajoute le parfum du mimosas ! Ce beau passage se termine sur la route de Llauro.

Il nous faut remonter un petit moment la route pour prendre la première piste sur la gauche. Le terrain devient schisteux et la piste arrive au grand croisement de l'Estanyol. Pour ce premier passage (nous repasserons tout à l'heure ici) nous prenons l'option droite. Nous longeons ainsi la vigne et au bout prenons à gauche pour la contourner de l'autre côté. La piste monte sur un petit mont et devient un cul de sac.

En cherchant, un peu face à nous, au pied d’un chêne part un single dont l’entrée est souvent opturée d'un grillage, d'un morceau de bois, va savoir pourquoi ??!! Petit run sympa qui tombe sur un sentier bien propre au niveau d’un insolite poteau gratte sanglier. Le sentier remonte sur la droite puis redescend et une option tourne bien vite sur la droite pour descendre en pente douce. Ce bon petit single sillonne en balcon entre les chênes traversant ce coin aimé des sangliers !! Bien plus loin, le sentier s’arrête proposant un petit portage sur la droite afin de regagner la bonne piste du col dels Francescos. Après une dégustation d’arbouses gouteuses nous la remontons sur la droite pour retomber sur la route de Llauro.

Reste plus qu’à suivre le goudron pour entrer dans Llauro. Dans le village, nous quittons la départementale pour suivre sur la droite la direction de la fontaine st Martin. Nous entrons ainsi dans les petites rues du bas du bourg. Avant l’impasse, l'une d’entre elle portant le nom des trois porches nous plonge dans le passé avant de rejoindre la route de Tordères menant à la source des cerisiers. Petite liaison sympathique et panoramique avec pause céréale à la source monumentale.

Au lieu dit de la cabana del Moro nous quittons la route pour la bonne piste sur la droite. Au pied de la montée grimpant vers le dolmen (à voir en faisant attention de ne pas entrer dans la propriété juste à côté sur la colline) un petit chemin débute sur la gauche pour prendre des allures de sentier plat dans un premier temps puis pentu sur la gauche. Un bon passage gavé d’ornières et de dévers qui pousseront à la chute de débutant le tracteur !!

Nous retrouvons une grande piste qui nous conduit sur la gauche aux portes de Tordères. Sur le goudron nous optons pour la descente sur la droite, traversons le champs pour emprunter un petit passage facilement repérable qui permet de franchir le ruisseau et de récupérer le chemin de chèvre de l’autre côté. Ce chemin pitoresque grimpe gentillement pour sortir du vallon et récupérer la route de Llauro. Nous la remontons sur la droite pour retrouver le croisement de l’Estanyol de tout à l’heure.

Là, cette fois nous prenons la piste de gauche, laissons celle de droite pour entamer une descente hyper rapide assez fun. Laissant une autre option plus loin sur la droite nous attérissons en bas non loin d’une petite route. Juste avant celle-ci, nous prenons la dernière piste sur la droite qui en suivant toujours tout droit va nous remonter surement sur la grande piste de Vives.

Cap à gauche sur ce superbe ruban de terre où nous déroulons à grande vitesse. La piste après une petite montée se transforme en goudron. Face à nous se dessine la chapelle Saint Luc perchée sur son piedestal. Nous laissons la route de gauche puis au grand croisement suivant virons à gauche pour se rapprocher du mamelon. Pour y monter, nous quittons le goudron pour la première piste sur la droite, passons la barrière et grimpons jusqu’au pied de la chapelle romane très bien restaurée.

Pour savourer un petit run bien caché, il faut faire dos à la porte de la chapelle. En face un chemin descend vers les arbres. Une fois au pied de ces derniers, juste en face, légèrement sur la gauche, entre deux troncs part un single rapide balisé de jaune qui dévale jusqu’à la piste du pla del Rey. Encore un lieu insolite et une curiosité géologique !

Nous remontons la bonne piste pour prendre la première option sur la droite. Une piste sablonneuse descend entre les oliviers. Un agréable moment avec une belle vue sur la chaine des Albères et le Vallespir. La piste s’enfonce toujours plus bas (nombreuses traces de pneus de bike et de moto) puis sans prévenir devient un single sympathique s’engouffrant dans une ravine. Au pied de la descente, sur la gauche le sentier devient trop touffu alors que sur la droite une rampe permet de sortir du ravin pour déboucher dans une vigne puis rejoindre sur la gauche la grande piste.

Nous continuons sur la gauche dans ce paysage humide contrastant avec la sécheresse du pla del Rey juste au dessus ! A la route, cap à gauche en suivant le balisage. Au mas d’en Descalps, une belle piste balisée contourne les vignes pour remonter sur le pla del Rey en suivant les panneaux St Luc. Au sommet de la bonne montée, après avoir laisser une piste sur la gauche, il faut suivre celle de droite contournant le grand ravin. Au bout, juste avant de descendre vers la citerne, un chemin de vigne part plein nord sur la gauche.

Au fond, il plonge, passe plusieurs chemins à gauche et à droite pour attérir sur un croisement en T bien marqué.
Maintenant il faut suivre avec vigilence la piste de gauche. Elle passe devant le superbe mas d’en Vaquer, remonte entre les vignes puis redescend. Ainsi ce chemin principal arrive à un autre croisement en T bien marqué. Là (panneau vente d’œuf) il suffit de prendre à droite puis de suite le chemin descendant le plus sur la gauche. Nous tombons sur un dernier croisement en T (panneau vente d’œuf) pour finir sur la droite et rejoindre une petite route.

Sur la droite, la route nous ramène vers Passa et sa départementale. Droite puis aussi sec à gauche direction mas Valette. Au Mas valette, la route s’arrete et un chemin prend le relais sur la gauche derrière le mas. Celui-ci retombe sur le croisement du début. Il faut suivre le chemin inverse jusqu’au Monastir, repasser le ruisseau, remonter vers Villemolaque et dans la montée, traverser l’immense champs sur la gauche par le petit chemin. Au bout, un petit sentier fait la jonction avec la vigne voisine. Là un chemin en face avance vers les habitations, vire à gauche, suit les arbres, puis vire une dernière fois à gauche pour rejoindre les rues au bord des jardins.

Voilà une bien belle boucle, qui permet sans trop de difficulté d’accomoder bike et découverte d’un coin qui à première vue ne s’y prete pas vraiment. Mais, comme quoi, en cherchant bien on trouve des petites curiosités singlelesque même en plaine ! Plus on le fait, plus on le connaît et plus on aime ce spot…

Boubi