Pour ce raid d'Automne le cahier des charges était bien clair : deux jours si possible sans autonomie, sans portage de sac trop lourd ou de vtt, si possible pas aussi dur que le raid du printemps (qui a laissé des traces dans le mental), si possible avec du soleil, si possible avec de beaux paysages et si possible avec beaucoup de sentiers.... Oui, rien que cela !!!
Autant s'adresser à la fée clochette !

C'était sans compter sur les ressources d'un secteur que nous n'avions pas encore parcouru. Un des lieux mythique en France pour les crosseurs et petits cousins enduristes qui quelques jours avant nous ont balayé certains singles avec une plaque au guidon.

Le célèbre massif des Maures, berceau du Roc d'Azur, et son copain le massif de l'Estérel vont nous gater durant ce week end. Entre la grande bleue et les collines vertes nous allons, comme toujours, tracer un parcours de haut vol, dévalant les meilleurs sentiers du coin, des connus et surtout des petites perles cachées.

Deux jours de soleil éclatant, manches courtes de rigueur et bières fraiches obligatoires. Deux jours de franches rigolades qui verront la naissance du groupe des EUX et celui des NOUS...les EUX devant et les NOUS derrière, mais tous main dans la main pour une communion parfaite. Cahier des charges validé sans sourciller avec une orgie de longs sentiers en prime.

Maures et Esterel, deux massifs pas si facile que cela, trés surprenants et vraiment attachants...Nous reviendrons car il reste de nombreuses pépites qui brillent sous le soleil d'azur !

 

Le jour 1, des petites Maures au Rocher de Roquebrune, est un florilège des meilleurs sentiers de l'Enduroc avec pour finir en fanfare une traversée sur single pleine de surprises du majestueux Rocher de Roquebrune. Malins et gourmands, nous avons opté pour un départ haut du col de Bougnon au prix d'une petite logistique.

La trace GPS

Le jour 2, à l'assaut de l'Esterel et de son Mont Vinaigre, débute par une traversée en plaine digne de Madagascar puis attaque les choses sérieuses avec une évolution sensationnelle sur le GR51 du Balcon de la Méditérranée. Des gorges du Blavet à l'ancien barrage de Malpasset c'est un festival de pilotage et d'efforts en tout genre. L'ascension finale sur le panoramique Mont Vinaigre et sa descente virevoltante quasiment jusqu'à la mer est une pépite.

La trace GPS

Deux bonnes adresses pour le gite et le couvert :
le B&B de Roquebrune qui bien qu'hotel de zone industrielle est un très bon plan avec un petit dej hors norme et une hotesse du même acabit ;-)....
Le superbe Relais des Lavandins, un vrai coup de coeur, avec ses petits bungalows dotés d'un frigo pour refroidir les bières, un confort plus que correct et une table gouteuse...le tout pour un prix raisonnable en demie pension.