Les lucioles, cinquième du nom, ont été un très grand millésime. Comme les grands cru, la mixture a pris de la bouteille, du corps et beaucoup de caractère. Pour cette édition, le ciel d’Amélie scintille de 17 lucioles de plus en plus équipées. Les systèmes d’éclairages ont évolué, gagné en puissance et en délire. Fallait voir la dj mobile de Vadort, le phare d’alexandrie de FSF ou la cuisine encastrée de MP pour comprendre de quoi je parle. Auréolée d’un jaune fluo du plus bel effet, la troupe s’envoie cette année des descentes tantôt techniques, tantôt rapides ou très rapide mais vraiment très jouissives. Les sensations nocturnes sont au rendez vous et toutes les lucioles ont la banane. Ludo anime la soirée de ses gags impromptus et incontrôlés tandis que le cévenol anime le dancefloor de ses pirouettes elles aussi incontrôlées. La pause thé tout en ombre chinoise à Montbolo permet d’oublier le froid et la neige qui va bientôt se mettre a tomber. A la lueur de la pleine lune, les loups se lâchent dans tous les runs, la sirène de MP la torpille donne le tempo, c’est un pur moment de rock n roll…L’apéro à la lueur des loupiottes fait rayonner les visages, les yeux scintillent de tous ces moments de pilotages inoubliables, le vent souffle les 17 lucioles , les véritables bougies de ce sixième anniversaire… il fait nouiiiittttt……


124 mo !